Hector HYPPOLITE. Sans titre.

Lot 120
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 27 300EUR
Hector HYPPOLITE. Sans titre.
Hector HYPPOLITE. Sans titre. Encre et lavis sur papier, signé en bas à gauche (41,5 x 32,5 cm). Dessin original du prêtre vaudou haïtien Hector Hyppolite (1894-1948) de la collection de Robert Altmann. L'explication de l'iconographie est inscrite au dos de la main d'Altmann : "Selon ce que m'a dit Elodie Barthélémy, il s'agirait plutôt d'une scène du culte de la mort. Briser le lien créé par l'initiation (voir le vaudou haïtien d'Alfred Metraux) entre Loa et le fidèle. La cérémonie par laquelle s'effectue la séparation entre le défunt et son Loa s'appelle déssonnin. Elle peut être célébrée au cimetière. Le houngan secoue son lochet. le cadavre soulève la tête. Le houngan met dans un petit pot blanc une touffe de cheveux du cadavre. - et des plumes de poule. L'âme des initiés passe dans "le pot-tête" ici le loa serait le Loa La Sirène. 15 déc 1995". Prêtre vaudou haïtien, Hector Hyppolite, peignait dans un état d'extase religieuse, fermement convaincu que le pinceau était guidé par la main de Saint Jean-Baptiste. Il fut découvert par Peters De Witt, professeur d'anglais américain, fondateur du Centre d'art de Port-au-Prince. Lors de sa visite au Centre d'art en 1945, André Breton achètera quelques-unes de ses toiles et les présentera à l'Exposition Internationale du Surréalisme organisée en 1947 à la Galerie Maeght à Paris. Breton dira de lui que "ses oeuvres étaient les seules de nature à convaincre que celui qui les avait réalisées avait un message d'importance à faire parvenir, qu'il était en possession d'un secret et le secret c'est tout". Robert Altmann (1915-2017) fonda à Vaduz (Liechtenstein) les éditions Brunidor.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue