Robert BENAYOUN. Projet de film consacré... - Lot 48 - Leducq Maison de ventes aux enchères

Lot 48
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 7 644EUR
Robert BENAYOUN. Projet de film consacré... - Lot 48 - Leducq Maison de ventes aux enchères
Robert BENAYOUN. Projet de film consacré au surréalisme. [1952-1970]. Volumineux dossier de documentation provenant des archives de Robert Benayoun. Imposante réunion de documents originaux et autographes autour d'un documentaire consacré au surréalisme demeuré inachevé. Dans les dernières années de la vie d'André Breton, Robert Benayoun avait formé avec Jacques-Bernard Brunius le projet d'un film sur l'histoire du surréalisme destiné à la télévision. Le documentaire produit par Pierre Braunberger devait mêler images d'archives et séquences filmées avec les membres du groupe. Quelques scènes furent ainsi tournées à Saint-Cirq la Popie durant l'été 1964. L'aboutissement du projet fut sans doute compromis par la disparition d'André Breton le 28 septembre 1966 et l'opposition d'Elisa Breton à l'utilisation des séquences filmées. Robert Benayoun devait se servir de certaines images tournées dans son Passage Breton, diffusée à la télévision en 1970. Le présent ensemble réunit dix lettres et cartes postales autographes signées d'André Breton à Robert Benayoun, quatre lettres autographes signées de Brunius à Robert Benayoun, le scénario retravaillé, des croquis et photographies originaux, des documents ayant servis à la conception du film, des courriers administratifs autour de la production, etc. Détail : - Scénario. 8 septembre 1964. Reproduction de dactylogramme de 20 pages agrafées, retravaillée par le scénariste. Avec deux dessin originaux, portrait à l'écrevisse, l'un au stylo bille, l'autre à l'encre de Chine et à l'aquarelle et une introduction d'une page 1/3 (double carbone). 2 papillons de brouillons. - 10 lettres et cartes postales autographes signées d'André Breton à Robert Benayoun. 19 septembre 1952- 6 septembre 1965. 3 lettres autographes signées de 5 pages in-4, 7 cartes postales autographes signées, 1 télégramme, 5 enveloppes. Certaines lettres, datant des années 50 et du début des années 1960 n'ont pas encore trait au documentaire, mais à la vie du groupe. Ainsi Breton tient compte le 19 septembre 1952 de la vie du groupe au retour des vacances : La Conversation de 6 heures a surtout tourné autour de la rupture Sartre-Camus, puis des sanctions prises dans le "P.C.F." contre Marty et Tillon, qui, je crois, doivent entraîner leur exclusion sous peu. On s'accorde parmi nous à penser que Sartre et Jeanson ont mis Camus en posture presque intenable. Plus difficile est de dégager la portée de la disgrâce suivante, mais elle pourrait avoir des répercussions considérables. Il est par ailleurs question de différents projets éditoriaux ; il évoque Jérôme Lindon qui vient de prendre à sa charge les éditions de Minuit et du Sagittaire (installé 7 rue Bernard Palissy) ; Une carte postale du 25 juillet 1960 approuve l'idée de consulter Brunius "en ce qui concerne The Soothsayer's Tournament". Une lettre du 25 août 1961 évoque la publication de son texte sur le Douanier Rousseau. Une carte du 30 août 1961 donne la légende de son portrait par Mimi Parent : Duc... la Montagne Noire. Une lettre rédigée peu avant le tournage à Saint-Cirq (3 août 1964) lui donne des conseils à propos de la rédaction d'un bulletin : Les références à Ubu sont de nos jours des plus usées. La prudence élémentaire, dès qu'on approche de la Belgique [cf. encore certain « Daily- Bul » qui vient de me parvenir) déconseille toute allusion à... l'anal, qui y trouve l' écho envahissant que l'on sait ! Avec une table de 16 illustrations de la main d'André Breton, 1 page in-12 et le faire-part de décès d'André Breton. 1966. - Questionnaire imprimé "Enquête sur les représentations érotiques", tiré-à-part de la Brèche, n° 6. 2 exemplaires avec note autographe signée d'André Breton et Vincent Bounoure, l'un adressé à Louis Buñuel, l'autre à Christiane Rochefort. - Lettre autographe signée de Robert Benayoun à André Breton, datée du 19 décembre 1965 : plein d'amertume, Benayoun déplore l'absence d'esprit collectif dans le groupe, plusieurs surréalistes ayant tourné un film à la galerie à l'approbation générale. Il regrette de ne pas avoir été mis au courant, alors qu'il venait de "travailler un an et demi selon un projet approuvé à l'unanimité, conçu pour représenter la collectivité du groupe, et avec son concours, jouant franc-jeu à chaque étape...". D'évidence, la lettre n'a pas été postée, comme le prouve l'enveloppe jointe à l'adresse de Breton, non oblitérée. - Double carbone d'une lettre dactylographiée de R. Benayoun à Édouard et Simone Jaguer du 29 juillet 1964. - Texte dactylographié "Doublons la garde mais vérifions les identités" de la section belge du mouvement Phases, 10 février 1964, 1 page ½ in-4. - Quatre lettres autographes signées de Jacques-Bernard Brunius à Benayoun. 24 juin 1953- 17 novembre 1965. 22 pages in-4. La première lettre date de 1953, après "six mois de
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue