[Alfred de MUSSET ?]. Gamiani ou deux nuits d'excès. Bruxelles, 1833.

Lot 23
Aller au lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 31 593EUR
[Alfred de MUSSET ?]. Gamiani ou deux nuits d'excès. Bruxelles, 1833.
[Alfred de MUSSET ?]. Gamiani ou deux nuits d'excès. Bruxelles, 1833. Grand in-4 de 26 pp. à deux colonnes, 12 planches sur papier filgrané Charcon, demi-maroquin rouge à la Bradel avec coins, non rogné, tête dorée, couverture illustrée conservée (reliure vers 1890). Édition originale de la plus grande rareté : elle est illustrée de 12 lithographies érotiques coloriées et gommées à l'époque. L'album autographié sur deux colonnes est paru en deux cahiers contenant chacun le récit d'une nuit de débauche. Le premier avait une page de titre portant : Gamiani ou une nuit d'excès. Une seconde nuit étant publiée, la couverture originelle n'avait plus lieu d'être et fut remplacée par une nouvelle intitulée : Gamiani ou deux nuits d'excès. "En redessinant une seconde page de couverture pour habiller l'ensemble, […] on posait désormais un problème insoluble aux relieurs des deux cahiers des lithographies qui, dans la majorité des cas, n'ont conservé que l'une ou l'autre des deux couvertures, mais sauf exception jamais les deux !" (Jacques Duprilot). Le présent exemplaire comporte la seconde couverture. "Curiosa" fameux, chef-d'oeuvre de la littérature érotique, dont l'attribution à Alfred de Musset a été contestée : les 12 lithographies ont été attribuées à Achille Devéria et à Octave Tassaert, artiste cher à Baudelaire. En préface à la réimpression parue en 1980, Jacques Duprilot insiste sur la rareté de l'ouvrage : "Si l'originale de Gamiani, qu'on ne cite toujours que par ouï-dire, passe à bon droit pour l'un des merles blancs de la bibliophilie érotique, elle ne le doit pas au hasard d'une saisie judiciaire dont on aurait perdu la trace, mais plutôt, pensons-nous, à un souhait très cher de ses auteurs et illustrateurs. On aura volontairement limité le tirage de cette pièce hors-série, obscène et violemment anticléricale, comme si cette curiosité ne pouvait être comprise que d'un cénacle et ne devait concerner qu'un petit nombre de libertins." Agréable exemplaire relié à la fin du XIXe siècle, complet des 12 lithographies originales, toutes coloriées et gommées. Rousseurs à certaines planches qui semblent provenir de deux exemplaires différents. Couverture et deux fentes marginales restaurées dont une à une planche. Nous remercions notre consoeur Hélène Bonafous-Murat, experte en estampes, de son aide. (Pia, Les Livres de l'Enfer, 554 : "D'une grande rareté."- Nordmann, Bibliothèque érotique I, nº 288 : l'exemplaire, acquis à la vente par Julio Santo Domingo, est désormais conservé à la Houghton Library, Harvard. - Pas d'exemplaire dans la collection Peyrefitte.)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue