Alfred JARRY. [Le Moutardier du Pape.]

Lot 20
Aller au lot
Estimation :
2000 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 10 544EUR
Alfred JARRY. [Le Moutardier du Pape.]
Alfred JARRY. [Le Moutardier du Pape.] Sans lieu ni date [vers 1906]. Manuscrit autographe de 45 pages petit in-4 (200 x 153 mm), montées sur feuillets blancs, relié par Loutrel en maroquin bleu nuit souple, étui. Précieux manuscrit autographe de la dernière oeuvre publiée du vivant de Jarry : le seul manuscrit entièrement de la main de l'auteur connu à ce jour. Présentant quelques variantes et une quinzaine de biffures et corrections par rapport au texte publié, il s'interrompt au milieu de la scène IV du deuxième acte. Il comprend ainsi un peu moins de la moitié de l'oeuvre découpée en trois actes. Parmi les variantes significatives figurent les noms du Moutardier appelé, à partir de la page 10 du manuscrit, Macaro, nom qui n'apparaîtra que dans la distribution du texte publié ; la papesse porte ici encore sous son nom originel, Jeanne, qui sera transformé ultérieurement en Jane. La scène II du premier acte ne comporte pas l'air Un corset c'est très imprudent. Le choeur de la garde écossaise de la scène III du premier acte est raccourci. Le manuscrit n'a été jusqu'alors connu que par sa description dans l'Expojarrysition sous le numéro 352 (voir Jarry, OEuvres complètes III, Bibliothèque de la Pléiade, p. 765). Le manuscrit complet ayant servi à l'impression est quasi entièrement de la main d'un copiste. Proche de la version publiée, il contient uniquement des ajouts de l'auteur. Il a pu être consulté par les éditeurs de la Pléiade lors de son passage en vente publique en 1983, tout comme un jeu d'épreuves corrigé par Jarry localisé à la bibliothèque de l'Arsenal. Inspirée de la légende de la papesse Jeanne, le projet du Moutardier du Pape remonte à 1903 et précède l'adaptation du roman de Rhoïdès à laquelle Jarry travailla avec Saltas durant l'hiver 1905-1906. L'opérette bouffe conçue avec la collaboration d'Eugène Demolder devait intégrer la collection du Théâtre mirlitonesque, mise en musique par Claude Terrasse. Or, cette partition ne vit jamais le jour. Le texte donna finalement lieu peu avant la disparition de l'auteur à une édition de luxe par souscription : "Vallette and his friends joined forces to publish this luxurious volume in a limited edition, embellished with a portrait by Frédéric-Auguste Cazals and various decorations. The subscription allowed Jarry to eat for a few months. Bibliophilia extended his life" (Alfred Jarry, The Carnival of Being, The Morgan Library, p. 151). Restaurations aux dix derniers feuillets.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue