D'après Joseph franques

Lot 152
Go to lot
Estimation :
6000 - 8000 EUR
Result with fees
Result : 6 590EUR
D'après Joseph franques
D'après Joseph franques Portrait Napoleon en uniforme des chasseurs à Cheval de la garde Circa 1840 Huile sur toile contrecollé sur isorel 42,5 x 54 cm Pour faire échos à la grandiose campagne de Russie et pour saluer la victoire de Napoléon à la bataille de la Moskowa, le peintre Joseph Franque décida de réaliser pour le Salon de 1812, un portrait à la gloire de l'Empereur. C'est le 7 septembre 1812 qu'eut lieu la bataille près du village de Borodino sur les bords de la Moskowa, où s'affrontèrent la Grande Armée et l'Armée du Tsar. A la hauteur du choc entre les deux armées, cette bataille, bien que mitigée, eut un grand retentissement à Paris, puisqu'elle ouvrait les portes de Moscou. Le salon devant s'ouvrir en novembre, l'artiste eut seulement deux mois pour réaliser une œuvre à la dimension de son ambition : exécuter un portrait de l'Empereur d'une qualité irréprochable pour s'attirer les faveurs du régime et recevoir à l'avenir des commandes officielles. Bien qu'élève de David et actif dans son atelier, Joseph Franque s'émancipa assez tôt de son maître et du style néo-classique, pour faire partie du « groupe des barbus » d'esprit romantique, avec les peintres Pierre-Maurice Quay, Jean Broc, Colson, Riesener ou encore Ingres. Franque se distingua dès 1806 au Salon avec son Hercule arrachant Alceste des Enfers, en 1808 avec Daphnis et Chloé, ou encore en 1810 avec une Allégorie sur l'état de la France avant le retour d'Egypte. Pour le Salon de 1812, il va particulièrement se surpasser en présentant notamment l'Impératrice contemplant le Roi de Rome endormi (n°393) et L'Empereur le matin de la bataille de la Moskowa (n°394), ainsi que la fin de la Bataille de Zurich (n°591), peint conjointement avec son frère jumeau Jean-Pierre Franque (1774-1860), sur une commande du maréchal Masséna. Saluée par la critique, la présentation de ces œuvres porta ses fruits, puisque l'artiste s'établit peu après en Italie au service d'Elisa Bonaparte qui le recommanda pour être professeur de dessin à l'Académie de Carrare et directeur de l'Académie des Beaux-Arts de Naples. Notre portrait est une réduction d'après l'œuvre initiale représentant Napoléon en buste dans son uniforme des Chasseurs à cheval de la Garde, revêtu de sa redingote, coiffé de son fameux chapeau, portant les décorations de la Couronne de Fer, la Légion d'Honneur avec la grande plaque au côté ; Franque a parfaitement rendu la psychologie du personnage historique, le peignant les traits tendus la veille de la bataille, le ciel sombre à l'arrière- plan accentuant l'impression dramatique. Les critiques de l'époque ne s'y sont pas trompés, en remarquant l'œuvre de Franque au Salon de 1812 : Il est rare que les associations de talens réussissent en peinture. MM. Pierre et Joseph Franque font une honorable exception à l'usage (...). Dessin correct et même élégant, tant dans les figures d'hommes que dans les chevaux (...). Comme le titre du tableau le montre, l'intention de Franque était réussi en flattant Napoléon à son apogée, alors que l'Empire était prêt à s'effondrer, présentant Sa Majesté l'Empereur : le matin de la bataille de la Moskowa, il prononce ces paroles prophétiques, en voyant le soleil se lever sans nuages : c'est le soleil d'Austerlitz. L'Armée en accepta l'augure. OEuvre en rapport : - L'Empereur le matin de la bataille de la Moskowa. 1812. Galerie Rau, collection privée. 
 - Esquisse du même portrait en buste, c. 1812. Exposé en 2012 au Panorama Museum de la Moskowa 
(Moscou). Portrait en buste de l'Empereur Collection privée France
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue